murale-atelier-19-ecole-2

L’Atelier 19 a travaillé en collaboration avec l’école primaire de Sainte-Cécile de Milton pour concevoir une murale originale pour le réaménagement de sa bibliothèque! L’oeuvre collaborative a été imaginée à partir de dessins réalisés par les élèves, qui ont ensuite été sélectionnés et combinés par les artistes de l’Atelier 19 pour représenter le monde imaginaire de la lecture, tel que vu par les jeunes. Les élèves ont été invités à participer à la réalisation de l’oeuvre, ainsi que plusieurs parents d’élèves, des bénévoles impliqués à l’école Sainte-Cécile et à l’Atelier 19. Le résultat est un univers surprenant et coloré qui invite à s’évader vers un monde merveilleux!

 
atelier19-parcabc1

atelier19-parcabc1

Le «parc ABC» (nommé provisoirement par l’Atelier 19 en attente d’une appellation officielle) est un nouvel espace public dédié à l’art et l’environnement, qui a été aménagé grâce à une collaboration entre l’Atelier 19 et les services municipaux de la Ville de Granby. À l’origine, il s’agissait d’un terrain vague, situé entre les stations de pompage de la ville et la piste cyclable en bordure du lac Boivin. Des membres et bénévoles de l’Atelier 19 ont d’abord rêvé la transformation de cet espace adjacent aux projets de murales Art Yamaska, réalisés quelques années au paravent.

Suite à des rencontres avec Danielle Saint-Jean, contremaître des parcs et terrains de jeu à la Ville de Granby, des plans d’aménagement pour cet espace ont été proposés, intégrant des œuvres d’art, des aires de détente et des arrangements paysagers écologiques. La mise en œuvre de ce «parc» a nécessité plusieurs années de planification, de rencontres et de collaborations, avec les services municipaux, des artistes locaux, des membres et bénévoles de l’Atelier 19, des jeunes, des aînés, ainsi que des organismes en environnement. Le lieu ainsi créé met de l’avant l’art communautaire, la récupération et l’éducation à la santé de la rivière Yamaska.

Le «parc ABC» compte désormais 4 nouvelles installations artistiques : le kiosque, le Cercle de rencontre avec soi et la nature, Soupir Gaïa et une galerie d’art communautaire. À ces créations, s’ajoutent un jardin de pluie et des aménagements paysagers, ainsi que des panneaux d’information sur les espèces menacées de la région, conçus par la Fondation pour la Sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (SETHY).

Le kiosque

ANNÉE : 2017

ARTISTES : Bernard Valiquette, photographe

Denis Mercier, artisan récupérateur

MATÉRIAUX : photos, coroplaste, bois et métal recyclé

atelier19-parcabc8

Photo de l’aménagement en cours d’installation. 

Le kiosque de bois, construit par les travaux publics de la Ville, abrite une exposition semi-permanente du photographe Bernard Valiquette. L’œuvre est composée de 5 «fenêtres», ornées de photos et de textes imprimés sur panneaux de coroplaste, faisant état de la condition de la rivière Yamaska. L’installation comprend aussi des bancs réalisés par Denis Mercier à partir de bois récupéré sur des prie-Dieu d’église et de métal recyclé. Ce lieu est aménagé pour la détente et la réflexion. Il permet d’observer l’état de santé de notre rivière, d’apprécier la beauté de la nature qui nous entoure et de se questionner sur les bons comportements à adopter pour la préserver.

Le Cercle de rencontre avec soi et la nature

ANNÉE : 2017

ARTISTES : équipe de l’atelier 19 – bénévoles

Une centaine de jeunes et le poète Francis Pelletier

MATÉRIAUX : bois, verre, ciment, mosaïque

MATÉRIAUX RÉCUPÉRÉS : métal, verre, poubelle

 atelier19-parcabc11

Le cercle de rencontre est formé de 7 bancs dont les dossiers sont incrustés de pièces de verre. Sur les sièges de couleurs vives, des inscriptions tirées du livre Prendre le temps du poète Francis Pelletier guident le promeneur vers la méditation. En harmonie avec cette mosaïque et jumelées aux bancs, d’anciennes poubelles recyclées ont été transformées en jardinières et agrémentent le décor.

Au centre du cercle de rencontre, une tortue un béton (sculpteur Y. Brûlé) recouverte de mosaïque (Atelier 19) prédomine sur un promontoire de roches de rivières. Comme thème récurrent, la dizaine de tortues sur ce site ont été conçues et fabriquées en contribution citoyenne intergénérationnelle lors d’activités tenues à l’Atelier 19.

atelier19-parcabc6                     atelier19-parcabc10

À ses pieds, le promeneur aura aussi le plaisir de découvrir en parcourant les sentiers sinueux, 125 pavés de mosaïque de verre coloré parsemés sur le chemin. Toutes ces œuvres collaboratives visent à créer un espace conçu pour l’observation et la détente, dans une ambiance de paix et de bien-être.

Soupir Gaïa

ANNÉE : 2017

ARTISTE : Joane Leduc

MATÉRIAUX : métal et autres matériaux recyclés, tissu et médium durcisseur

atelier19-parcabc9

GAÏA : Qui veut dire la Terre.

Comme la Terre elle souffre des douleurs de

L’Enfantement pour sa Création et ses Créatures.

Son Soupir est un Cri de Détresse pour Sensibiliser les

Gens à ces Espèces en Voie d’Extinction.

Porteuse de Vie sous Toutes ses Formes

Enracinée et Ancrée à Même le Roc de la Terre.

Elle Prend sous son Aile Quelques Spécimens

qui Sont Menacés à Disparaître.

GAÏA Mère de la Terre

Elle Sème la Vie et la Protège.

– Joane Leduc

 

La galerie d’art communautaire

ANNÉE : 2017

ARTISTES : Membres de l’Atelier 19

Élèves de 6e année de l’école Les Jeunes Explorateurs

Isabelle Tétrault, poète environnementaliste

MATÉRIAUX : panneaux de créson, peinture acrylique extérieure, mosaïque de verre et de miroirs.

atelier19-parcabc3         atelier19-parcabc5

La galerie d’art communautaire est composée de 3 œuvres murales. Le marécage, une création de mosaïque se présentant sous la forme d’un grand soleil, a été réalisée par des membres de l’Atelier 19 avec des miroirs et des morceaux de verre. On y retrouve aussi une murale peinte par des élèves de 6e année de l’école Les Jeunes Explorateurs, rendant hommage à l’harmonie de la nature. La dernière œuvre, intitulée Plus grand que nature, a été peinte par des membres de l’Atelier 19 sur deux panneaux mesurant chacun 5 pi x 5 pi. Cette création met en scène un poème composé par Isabelle Tétrault. Les œuvres de la galerie communautaire mettent toutes en valeur la diversité des insectes, animaux et petites créatures habitant près de la rivière Yamaska, qui forment un univers fascinant et essentiel pour préserver l’équilibre naturel.